Rapports et études - Mars 2018

Publié le :

Guide du label Territoires de Commerce Équitable : Engagez votre collectivité !

Site de territoires-ce.fr, 2018, 36 pages

Le label Territoire du commerce équitable est décerné aux collectivités (villes, agglomérations, départements, régions) qui s’engagent sur un long terme dans le développement du commerce équitable sur leur territoire. En France, ce label est géré par 4 associations : Fédérarion Artisans du Monde, Commerce Equitable France, Fair(e) Equitable, Fairtrade Max Havelaar. L’objectif de ce label est double, développer la connaissance et les enjeux du commerce équitable auprès du plus grand nombre (administration, élus, associations, commerçants, entrepreneurs, enseignants, étudiants, consommateurs), développer les achats de produits équitables sur leur territoire (achats publics et achats privés). Ce guide explique toutes les étapes nécessaires pour qu’une collectivité puisse obtenir ce label : création d’un comité de pilotage, délibération des élus autour du projet, procédures d’achats publics, promotion des filières équitables, soutien à des associations, à des formations et à toutes les initiatives possibles pour développer le commerce équitable sur le territoire. Ce guide très méthodologique est complété par de nombreux exemples.

Mots clés : FRANCE, TERRITOIRE DE COMMERCE EQUITABLE, GUIDE 2018


Artisanats et commerce équitable : défis et perspectives sous le prisme du design

VANWAMBEKE, Estelle – Rapport d’Oxfam-Magasins du Monde, 2017, 62 p, - - Site de oxfammagasinsdumonde.be

On ne peut que constater une forte baisse des ventes des produits artisanaux équitables. Il n’y a pas assez d’innovations et cet artisanat s’adapte mal et trop lentement aux goûts des consommateurs. D’où un impact faible sur les communautés artisanes. Son modèle économique doit être réinventé. Fort de ce constat, Oxfam Magasins du Monde a réalisé cette étude qui analyse d’une part la littérature existante sur le sujet et d’autre part le travail entrepris avec l’association d’artisanes guatémaltèques Aj Quen. Ce projet a été mené conjointement par une chargée de mission d’Oxfam-Magasins du Monde et un designeuse locale. Il s’agissait de trouver, avec toutes les parties prenantes, des solutions pour mieux s’adapter au marché tout en préservant la culture locale. Cette collaboration entre la désigneuse et les artisanes semble porter ses fruits en améliorant la créativité et l’autonomisation des femmes. Ces pistes de réflexions pourraient être utilisées dans d’autres contextes.

Mots clés : GUATEMALA, BELGIQUE, ARTISANAT, PRODUIT EQUITABLE, QUALITE DU PRODUIT, OXFAM MAGASINS DU MONDE, COOPERATION


Modern slavery within the tea industry in Bangladesh

Site de opendocs.ids.ac.uk, 14/02/2018

Au Bangladesh, les cueilleurs de thé (environ 100 000 personnes) se trouvent dans une situation d’extrême pauvreté. Les plantations de thé ont été organisées par les Britanniques dans les années 1850 qui ont fait venir une main d’oeuvre indienne de castes inférieures. 4 ou 5 générations plus tard, cette population hindoue est totalement marginalisée et n’a guère d’autres choix que de continuer ce métier de cueilleur de thé. Les conditions de travail relèvent de méthodes esclavagistes (longues heures de travail, salaire inférieur au minimum, non application du droit et syndicalisme inexistant, crainte de représailles) et les conditions de vie sont d’une extrême pauvreté. Les partis politiques ne se sont guère intéressés à ce problème et il n’y a que très peu de programmes d’ONG.

Mots clés : BANGLADESH, THE, PRODUCTEUR, ESCLAVAGE


GESS : Gestion des Entreprises Sociales et Solidaires

BECHEUR, Amina ; CODELLO, Pénélope ; CHATEAU TERRISSE, Pascale (Ouvrage collectif coordonné par) – Editions EMS Managment & Société (Caen), Collection Versus, 2018, 259 p.

Cet ouvrage collectif regroupe des textes rédigés par des experts universitaires, chercheurs et/ou des praticiens du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire. Amina Bécheur, membre du réseau Fairness, est l’une des coordinatrice de cet important travail.

Les entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire ont une double mission
économique et sociale ce qui n’est pas toujours facile à concilier. Elles respectent un cadre législatif commun ( pilotage démocratique, propriété collective des moyens de production, gestion désintéressée qui interdit l’appropriation personnelle des profits,...) mais peuvent être de nature (fondations, associations, coopératives, SCOP, mutuelles,...) et de taille très différentes. A partir de nombreuses études de cas et de réflexions, les auteurs s’interrogent sur 4 axes : comment dépasser les tabous de la gestion ; comment rester fidèle à ce double objectif économique et social ; comment ne pas perdre de vue la gouvernance démocratique qui est bien inscrite sur le papier mais difficile à respecter dans le quotidien ; comment rester engager et inventer de nouveaux dispositifs innovants et adaptés aux finalités du secteur.

Mot clé : ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ; GESTION ; ETUDE DE CAS ; GOUVERNANCE ; DEMOCRATIE PARTICIPATIVE


ESS : quelles perspectives pour les mesures proposées ? Le regard d’EY

Ernst & Young, 2018, 80 pages - Site de ey.com

Ce guide évalue une trentaine de mesures que proposent trois organismes phares du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire : le Conseil Supérieur de l’Économie Sociale et Solidaire (CSESS), le Haut Conseil à la Vie Associative (HCVA) et le Centre Français des Fonds et Fondations (CFF). Ces mesures concernent plus particulièrement les fondations et les associations. Chacune de ces mesures fait l’objet d’une notice présentant l’objectif de la mesure proposée, une analyse puis l’avis d’un expert du cabinet EY. Ces mesures concernent, entre autre, l’éducation, la décentralisation, le droit, la fiscalité, la comptabilité, le financement, les commandes publiques. Pour promouvoir efficacement l’ESS, il faudra également le rendre le plus lisible pour l’ensemble de ses parties prenantes et du grand public, en simplifiant les statuts et définitions, mais aussi en déployant une action de sensibilisation.

Mots clés : FRANCE, ESS, GESTION, GUIDE, LEGISLATION