Rapports et études - Juin 2020

Publié le :

L’économie du donut : Comment faire converger nos sociétés à l’intérieur des limites sociales et planétaires

OXFAM MAGASINS DU MONDE - 2020, 36 pages - Site de oxfammagasinsdumonde.be

L’économie du donut définit un anneau intérieur qui correspond à un plancher social pour une vie digne (alimentation, santé, éducation,...) et un anneau extérieur qui correspond à un plafond environnemental pour le respect des systèmes vitaux de la Terre (écosystèmes, climat, etc.). Toute activité humaine devrait s’exercer entre ses deux anneaux qui est un espace sûr et juste pour l’humanité. Il s’agit de faire converger nos sociétés à l’intérieur des limites sociales et planétaires. alors qu’actuellement elles sont largement dépassées. Des millions de citoyen nes sont conscient tes et se mobilisent pour faire évoluer, à leur niveau, leurs pratiques économiques et leurs responsabilités écologiques mais les grand es acteur trices politiques et économiques sont, le plus souvent, dans l’immobilisme, au mieux dans une transition à la marge. Le commerce équitable répond assez bien à cette définition du donut, même s’il doit continuer à évoluer, par exemple vers des produits écoconcus et circulaires et en s’orientant vers une gestion du zéro déchet. Ce rapport présente plusieurs articles et encadrés sur des exemples d’organisations travaillant sur la slow fashion, l’artisanat, ou avec des migrants. Au niveau politique, le secteur équitable doit œuvrer avec les autres acteurs de la société civile, aussi bien du Nord que du Sud, à des politiques plus cohérentes et intégrées en termes de durabilité.

Voir aussi Le commerce équitable et les politiques de consommation et de production durables

Mots clés : BELGIQUE, COMMERCE EQUITABLE DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIE CIRCULAIRE, MIGRATION, MODE ETHIQUE, ARTISANAT, CONSOMMATION, PRODUCTION


Relocaliser, démondialiser : pas si simple !

OXFAM MAGASINS DU MONDE - 09/06/2020 - Siite de oxfammagasinsdumonde.be

Suite à la crise sanitaire du Covid-19, de plus en plus de voix réclament une relocalisation de l’économie. Mais que faire de nos relations économiques avec les pays du Sud ? Que faire dans un monde totalement globalisé. Relocaliser présente aussi le risque d’un repli sur soi nationaliste et ce protectionnisme peut développer un monde très violent. Produire local mais ne pas se fermer aux échanges internationaux. Des secteurs, comme l’alimentation, peuvent être gérés localement mais ils doivent s’insérer dans une politique plus large comme l’Europe. Mais avant tout, il faut devenir plus sobre et plus efficace. Le commerce équitable, en tant qu’expérience concrète de solidarité entre le Nord et le Sud, entre pays riches et pays plus pauvres, pourrait apporter quelques pistes intéressantes.

Voir aussi->Commerce équitable et relocalisation de l’économie : les deux faces d’une même médaille

Mots clés : PAYS DU SUD, COMMERCE EQUITABLE, COVID 19, ENTREPRISE, RELOCALISATION, IMPACT, COMMERCE INTERNATIONAL


Living Wage Report Caribbean coast of Colombia Context : Banana sector

GLOBAL LIVING WAGE COALITION - 2019, 61 pages - Site de globallivingwage.org

Ce rapport examine l’accès à un salaire décent par les producteur.trices de bananes colombien.nes dans les régions d’Uraba, de Magdalena et du Guajira. Il revient sur la manière avec laquelle on calcule le revenu décent. Il note, en particulier, que dans les régions où les producteur.trices sont couvert.es par des conventions collectives, ils ou elles accèdent davantage à un salaire décent. A l’inverse, dans plusieurs régions, ce salaire reste bien inférieur au salaire décent. Par ailleurs, ce rapport souligne les apports du commerce équitable qui offre un niveau de vie de meilleure qualité aux producteur.trices grâce à la prime de développement qui leur est accordée.

Mots clés : COLOMBIE, SALAIRE DECENT, BANANE, TRAVAILLEUR, SYNDICAT, FEMME, CONDITION DE TRAVAIL, FAIRTRADE INTERNATIONAL


Fairtrade annual report : 2019 a year of fruitful connections

FAIRTRADE BELGIUM - 2020, 38 p. - Site de fairtradebelgium.be

Ce rapport présente l’activité Fairtrade en Belgique pour l’année 2019 avec de nombreux tableaux et graphiques pour chaque produit : café, cacao, banane, fleurs et coton. Il présente aussi les points de vente, les marques, les partenaires, les événements (la campagne Beyond Chocolate,semaine du commerce équitable,...) et les communes impliquées dans le commerce équitable au cours de l’année 2019 en Belgique. Puis il donne les résultats financiers de l’année. Globalement l’année 2019 a vu une forte augmentation des ventes (41 % par rapport à l’année précédente).

Mots clés : BELGIQUE, FAIRTRADE BELGIUM, RAPPORT ANNUEL


Consommation responsable

IVOX - , 2019, 140 pages - Site de usercontent.one

Trade for Development Centre a commandé une enquête quantitative auprès de la population belge sur sa consommation et son comportement lors de ses achats pour cinq catégories de produits (équitables, écologiques, éthiques ; biologiques, locaux). L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 3 000 belges de plus de 16 ans, aua évalué cours de l’été 2019.

Mots clés : BELGIQUE, CONSOMMATION RESPONSABLE, INDICATEUR CHIFFRE, ENQUETE


Rapport de suivi du programme cacao Première édition

FAIRTRADE INTERNATIONAL, 2020, 53 p. - Site de files.fairtrade.net

Ce rapport est une étude d’impact du Programme Cacao pour l’Afrique de l’Ouest (WACP) mis en œuvre en 2016 par Fair Trade International et Fair Trade Africa. Le WACP vise à établir des relations de long terme entre les marques, les acteurs commerciaux et les Organisations de Petits Producteurs (OPP) dans le secteur du cacao. Il permet aux producteur.trice.s d’accéder à des formations à échelles diverses pour leurs permettre de maintenir la certification Fair Trade. Le rapport évalue les résultats du WASP sur le long et moyen terme. Il note, notamment, des progrès au niveau des formations dont l’impact direct sur les producteur.trice.s est de plus en plus fort. De même, de plus en plus d’OPP rejoignent la certification Fair Trade à travers le WACP. D’un autre côté, il permet de constater des lacunes et de fixer de nouveaux objectifs pour les années à venir tel que l’accès à un salaire décent, qui reste encore limité, ou l’égalité femmes-hommes.
 
Mots clés : AFRIQUE DE L’OUEST, COTE D’IVOIRE, GHANA, FAIRTRADE INTERNATIONAL, FAIRTRADE AFRICA, CACAO DURABLE, COOPERATIVE, IMPACT, EVALUATION


CAC 40 : des profits sans lendemain ? Inégalités, climat : pistes pour bâtir l’entreprise du monde d’après

OXFAM - 2020, 68 pages - Site de oxfamfrance.org

Depuis la crise de 2008, les entreprises du CAC 40 ont pourtant créé beaucoup de richesse. Mais cette richesse a en premier lieu profité aux actionnaires, plutôt qu’à la revalorisation des bas salaires et au financement de la transition écologique. Entre 2009 et 2018, les versements aux actionnaires du CAC 40 ont augmenté de 70%, la rémunération des PDG du CAC 40 de 60%, alors que le salaire moyen au sein de ces entreprises n’a augmenté que de 20 % et le SMIC de 12 % sur la même période. En 2018, l’écart moyen entre la rémunération des PDG du CAC 40 et le salaire moyen était de 107, en augmentation de 30 % depuis 2009. Fin 2019, les femmes ne représentaient en moyenne que 20 % des équipes dirigeantes du CAC 40, alors qu’elles constituent la moitié des salariés. 5 entreprises ne comptaient aucune femme dans leurs instances dirigeantes.’

Mots clés : FRANCE, CAC 40, ENTREPRISE, TRANISTION ECOLOGIQUE, EGALITE SOCIALE, FEMME

Voir l’article critique de La Tribune, 22 juin 2020 Oxfam, encore un effort pour mieux comprendre les entreprises

Les chiffres présentés dans le rapport publié par l’ONG Oxfam sur l’évolution de la répartition des revenus des entreprises du CAC 40 sont discutables en raison d’une analyse biaisée qui montre une méconnaissance du fonctionnement d’une entreprise.