Rapports et études - octobre 2018

Publié le :

Workers’ Right in Supermarket Supply Chains : New Evidence on the Need for Action

OXFAM INTERNATIONAL – Octobre 2019, 28 p. - Site de oxfamfrance.org

Lors de la campagne d’Oxfam International sur la souffrance des travailleurs dans les chaînes d’approvisionnement des denrées alimentaires, Oxfam a réussi à créer un corpus de preuves sur les très mauvaises conditions de travail et de salaire des travailleurs (violation des droits, travail forcçé, souffrances cachées, discriminations,…) dans les explpoitations agricoles où s’approvisionnent les supermarchés occidentaux. Deux nouvelles études, réalisées en 2019, viennent compléter et confirmer les résultats obtenus dans ce corpus : les exploitations de thé de la région d’Assam en Inde et les exploitations de fruits tropicaux au Brésil. Oxfam appelle donc les supermarchés à faire de la transparence sur leurs fournisseurs en disant clairement où les denrées qu’ils vendent ont été achetées et dans quelles conditions elles sont produites. C’est d’autant plus nécessaire que les deux tiers des consommateurs, d’après les sondages réalisés, sont de plus en plus sensibles à ces informations. C’est pourquoi Oxfam a mis en place un tableau de bord qui évalue les pratiques de 16 grandes chaînes de supermarchés (Pays-Bas, Allemagne, Grande Bretagne, Etats Unis) qui s’étaient engagées à améliorer leurs pratiques et note les progrès qu’elles réalisent. La volonté de 4 entreprises sur les 16 examinées montre que les supermarchés ont le potentiel pour améliorer le sort des travailleurs. Oxfam appelle la Commission européenne et le Parlement européen à adopter de toute urgence une législation contraignante afin de s’assurer que les entreprises respectent les droits humains et environnementaux, et que les victimes d’abus puissent avoir accès à la justice.

Mots-clés : INDE, BRESIL, EUROPE, ETATS UNIS, PRODUCTEURS, PAUVRETE, CONDITIONS DE TRAVAIL, DROITS HUMAINS, GRANDE DISTRIBUTION, ETUDE DE CAS


Sweet and sour : An investigation of conditions on tropical fruit farms in North-East Brazil

OXFAM INTERNATIONAL – Octobre 2019, 38 p. - Site de oxfamfrance.org

Cette étude, basée sur des expertises, évaluations et témoignages, a été réalisée dans le cadre de la campagne d’Oxford International sur la souffrance des travailleurs dans les chaînes d’approvisionnement des denrées alimentaires. Au Brésil, après des années d’amélioration du droit du travail, la réforme de 2017 a affaibli la protection des travailleurs et facilité leur licenciement. Dans le cadre de sa campagne visant à mettre fin à la souffrance humaine dans les chaînes d’approvisionnement alimentaire, Oxfam publie ce rapport, basé sur de nombreux témoignages et recherches. Il analyse la situation des ouvriers saisonniers, au Brésil, dans les exploitations de fruits exotiques (oranges, melons, mangues, papayes, ). Ces travailleurs sont dans un grand dénouement et prisonniers de leurs conditions. Ils font l’objet de conditions de travail inacceptables en violation complète du droit du travail. Des traitements durs et indignes sont fréquents et la protection contre l’exposition aux produits chimiques est inexistante. Les femmes sont plus durement touchées. Or, ces exploitations sont les prinicipaux fournisseurs de la grande distribution d’Europe et d’Amérique du Nord. Oxfam appelle donc à une transparence accrue de la part des supermarchés et des fournisseurs pour ce qui est de l’approvisionnement en fruits tropicaux. Les supermarchés devraient publier les noms et adresses de leurs fournisseurs, jusqu’au niveau de l’exploitation pour permettre à la société civile locale et aux groupes syndicaux d’être les « yeux et les oreilles » des droits des travailleurs. Oxfam demande également une meilleure participation des syndicats indépendants à la situation des travailleurs saisonniers et à obtenir une meilleure protection juridique adaptée à ces travailleurs. Les supermarchés qui ont signé le code déontologique Ethical Trading Initiative devraient jouer un rôle essentiel pour améliorer cette situation.

Mots clés : BRESIL, UNION EUROPEENNE, FRUIT TROPICAL, TRAVAILLEUR SAISONNIER, PAUVRETE, GRANDE DISTRIBUTION, LEGISLATION, DROIT DU TRAVAIL


Addressing The Human Cost of Assam Tea : An agenda for change to respect, protect and fulfil human rights on Assam tea plantations

OXFAM INTERNATIONAL - Site de oxfamfrance.org, octobre 2019, 43 pages

Cette étude, basée sur des expertises, évaluations et témoignages, a été réalisée dans le cadre de la campagne d’Oxford International sur la souffrance des travailleurs dans les chaînes d’approvisionnement des denrées alimentaires. Les travailleurs dans les plantations de thé de la région Assam en Inde sont sytématiquement privés de leurs droits et leurs conditions de travail et de vie sont indécentes. Ils doivent recourir à des cartes d’alimentation de distribution de nourriture gratuite. Seulement 5 % de la valeur de la chaîne servent pour le salaire des travailleus des plantations. Cette situation contribue à la pauvreté de la région et provoque une crise de la durabilité de l’industrie du thé. Les propriétaires eux affirment que les lois qui les rendent responsables du logement, des soins de santé et de l’éducation des travailleurs et de leur famille sont difficiles à mettre en œuvre. Les femmes supportent le plus lourd tribu car elles sont affectées aux postes les plus ingrats. Les causes profondes de cette situation sont enracinées dans l’histoire et l’évolution de l’industrie indienne du thé. Les solutions : un meilleur partage du prix du thé, un réexamen de la législation du travail, des politiques plus strictes.

Mots clés : INDE, ASSAM, EUROPE, THE, PRODUCTEURS, PAUVRETE, GENRE, GRANDE DISTRIBUTION, LEGISLATION


Monitoring the scope and benefits of Fairtrade : Coffee

FAIRTRADE INTERNATIONAL, 2019, 19 p. - Site de files.fairtrade.net

Le café reste le produit le plus important de la gamme de produits Fairtrade en termes de volume de production et de nombre de producteurs impliqués. Il existe aujourd’hui 582 organisations de producteurs de café certifiés Fairtrade dans 32 pays et 762 392 membres producteurs. De 2016 à 2017, les volumes de vente ont affiché une croissance de 15%. Et il y a encore place pour plus de croissance. Cependant, le secteur du café est confronté à un large éventail de problèmes de durabilité, allant des prix bas sur le marché aux effets négatifs du changement climatique, de la diminution de la fertilité des sols aux déséquilibres entre les sexes et aux producteurs de café vieillissants. Face à ces menaces, il est plus important que jamais d’approfondir les avantages de Fairtrade et de dispenser un enseignement sur les bonnes pratiques agricoles.

Mots clés : CAFE EQUITABLE, FAIRTRADE INTERNATIONAL, RAPPORT, ETUDE D’IMPACT


Rencontres nationales Territoires de commerce équitable : agir pour une consommation durable et tresponsable

Site de territoires-ce.fr, 2019, 34 pages

Compte rendu des journées de rencontres de partenaires de Territoires Equitables du 20 et 21 juin 2019. Présentation d’initiatives, témoignages et interventions. Remise du label Territoires Equitables à la ville de Mouans Sartoux. Remise du label Ecoles du Commerce Equitables à Université de Clermont-Ferrand, Université de Nice, Lycée agricole Bonne Terre à Montpellier, École primaire de la Rouvière, Collège Le Vignet de Calvisson, Lycée Philippe Lamour de Nîmes.

Mots clés : FRANCE, TERRITOIRES DE COMMERCE EQUITABLE, COLLOQUE, LABEL