Rapports et études - Juin 2019

Publié le :

L’agroécologie peut nous sauver

DUFUMIER, Marc ; LE NAIRE, Olivier - Actes Sud, mai 2019, 108 p.

Ouvrage - Entretien de Marc Fumier avec le journaliste Olivier Le Maire. La révolution écologique est une réponse concrète, réalisable et globale à beacoup de maux de notre planète.

AGROECOLOGIE, PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT


Produire un cacao durable : à quelles conditions ?

IDDRI (Sciences Po) - Decryptage, n°14, décembre 2018, 4 p. - Site de iddri.org

« Le développement de la production de cacao, issu d’un arbre fruitier tropical, est intimement lié aux paysages forestiers et à leur évolution. À quelles conditions peut-on continuer à produire du cacao, et donc consommer du chocolat, sans ajouter aux processus de déforestation à l’œuvre dans les forêts tropicales ? Peut-on étendre la production dans les forêts tout en préservant la biodiversité ? Quels modèles permettraient, par ailleurs, de produire sur les zones déjà déforestées avec un bon niveau de biodiversité ? Comment s’assurer que la production dans ces zones déjà déforestées ne s’étende pas au détriment de la forêt ? Face à ces questions, beaucoup voient « l’agroforesterie », c’est-à-dire la culture de cacaoyers en association avec d’autres arbres, comme la principale solution. Pourtant, la notion d’agroforesterie recouvre de nombreuses réalités de terrain, qui ne sont pas toutes compatibles avec une préservation de la biodiversité. Dans quelle mesure, à quelles conditions et dans quels contextes l’agroforesterie permet-elle de répondre aux questions ci-dessus ? Cette publication propose un état des lieux des connaissances et des pistes pour une culture durable du cacao, tenant compte des différents contextes régionaux. »

Mots clés : COTE D’IVOIRE, AFRIQUE DE L’OUEST, AMERIQUE LATINE, FRANCE, UNION EUROPEENNE, CACAO, DEFORESTATION, AGROFORESTERIE, BIODIVERSITE, PRIX, TECHNIQUE AGRICOLE


Anti-jeu : les sponsors laissent (encore) les travailleurs sur la touche

BASIC, COLLECTIF DE L’ETHIQUE SUR L’ETIQUETTE - Site de ethique-sur-etiquette.org, 2018, 36 pages

Pour la coupe du monde féminine de football, Nike équipe 14 des 24 sélections de la compétition. La présentation des maillots officiels a été l’occasion de lancer sa stratégie de conquête des consommatrices. La FIFA espère qu’un milliard de téléspectateur suivra la finale. Nike a investi un budget massif pour sa communication et son sponsoring mais au détriment des travailleur-euse-s, là-bas en Asie, dont les salaires restent en de-ça du minimum nécessaire pour vivre dignement. Le Collectif de l’Ethique sur l’étiquette rappelle que seule une régulation contraignante au niveau international pourrait responsabiliser les multinationales. Des initiatives ont déjà vu le jour comme la loi sur le devoir de vigilance adoptée en France en 2017 ou le traité onusien « multinationales et droits humains.

Voir aussi la pétition organisée par le Collectif de l’éthique sur l’étiquette qui demande à chacun d’écrire à Nike pour demander à cette entreprise de garantir un salaire vitale aux ouvriers qui fabriquent leurs produits->« Nike, il est temps de miser sur les femmes sur tous les terrains »

Mots clés : ASIE, INDUSTRIE TEXTILE, SPORT, MULTINATIONALE, TRAVAILLEUR, FEMME, SALAIRE, DROITS HUMAINS


Droit européen de la concurrence : frein ou levier pour la durabilité et l’équité dans les filières agroalimentaires ?

Les notes de Commerce Equitable France, n°2, mai 2019, 4 p. - Site de commercequitable.org

Le droit de la concurrence n’a pas empêché la concentration des pouvoirs des entreprises dans les filières agroalimentaires. Fusions et acquisitions ont été approuvées dans le cadre d’une régulation européenne. L’objectif des prix bas s’est fait au détriment des personnes et de l’environnement. Les prix bas coûtent cher à la collectivité. Il faut envisager une réforme complète du droit de la concurrence, au sein de l’Union européenne, et y intégrer la durabilité des filières. Droits humains et protection de l’environnement devraient être pris en considération par les autorités de la concurrence dès la phase préliminaire du dossier. Des lois spécifiques sur l’accumulation des pouvoirs pourraient éviter la répartition très déséquilibrée du pouvoir.

Mots clés : UNION EUROPEENNE, DROIT DE LA CONCURRENCE, ENVIRONNEMENT, DROIT HUMAIN, ALIMENTATION


From local to EU level Scaling Up Fair Trade in Europe

FAIR TRADE ADVOCACY OFFICE, janvier 2019, 36 p. - Site de fairtrade-advocacy.org

L’objectif de cette étude est d’apporter des recommandations aux décideurs politiques de l’Union européenne pour aider davantage les collectivité locales en faveur du commerce équitable qui est partie intégrante des ODD. Il s’agit que les parlementaires européens, au cours de leur mandature 2019-2024, adoptent des résolutions adaptées à cette finalité, dans les domaines de leurs compétences. L’analyse montre que les collectivités locales sont, souvent, en manque de capacités internes et de ressources financières. L’Europe peut les aider à se mettre en réseau, à favoriser les conditions des marchés publics, à soutenir des projets locaux, à améliorer l’information et la formation,... L’Europe compte actuellement 2 000 Fair Trade Towns.

Mots clés : UNION EUROPEENNE, COMMERCE EQUITABLE, FAIR TRADE ADVOCACY OFFICE, POLITIQUE COMMERCIALE, PERSPECTIVE


Déconsommation et scoring moral, est-ce bien éthique ?

The Conversation - Site de theconversation.com, 17/06/2019

La déconsommation est un comportement individuel qui vise à consommer moins pour vivre mieux. Ce comportement entraîne la nécessité d’une meilleure pertinence dans ses achats. C’est ainsi que sont apparus de nouveaux indicateurs, les scoring, qui notent produits ou/et services en fonction de critères spécifiques. Nutriscore a été initié par le gouvernement français en 2016, puis ce fut Yuka, ScanUp,... Un nouveau produit, Moralscore va plus loin dans ses critères puisqu’il vise à être un scoring éthique et moral. Ses critères sont classés en 4 catégories : l’entreprise (légalité, actionnaires, finances, …) ; rapport de l’entreprise avec ses salariés ; l’entreprise avec ses partenaires ; l’entreprise avec ses clients. Mais comment mesure-t-on la morale et l’éthique ? Moralscore est suivi par 40 000 personnes qui ont, eux-mêmes établis leur profil éthique et moral. Mais ces profils montrent bien le caratère protéiforme de la morale et la difficulté pour une entreprise d’être éthique en adéquation avec notre morale. Consommer n’est pas qu’une question de bonne conscience et de valeurs, le coût reste un paramètre important. Les industriels et les distributeurs savent surfer sur cette vague de la déconsommation en développant des initiatives qui semblent vertueuses mais dont les objectifs sont clairement marchands.

Mots clés : FRANCE, CONSOMMATION RESPONSABLE, ETHIQUE, EVALUATION, DECONSOMMATION


Rapport d’activité Juin 2018-Mai 2019

COMMERCE EQUITABLE FRANCE – Juin 2019, 28 p. Site commercequitable.org

Ce rapport présente les axes de travail de l’année : Promouvoir et défendre le commerce équitable - Peser pour plus d’équité dans les politiques publiques - Contribuer aux débats publics (étude et campagne sur le café, élections européennes) - Accélerer les changements de consommation (Quinzaine du commerce équitable et label Territoire du commerce équitable) - Structurer les filières en France (commerce équitable « Origine France »et au Sud (projet Equité)

Mots-clés : ORGANISATION DE COMMERCE EQUITABLE ; RAPPORT D’ACTIVITE


Rapport annuel 2018

OXFAM-MAGASINS DU MONDE - mai 2019, 76 p. - Site de oxfammagasinsdumonde.be

Tout au long de l’année 2018, Oxfam-Magasins du Monde a mené des campagnes (Une autre mode est possible ; Une autre commune est possible), organisé des petits déjeuners solidaires, (dont avec les parlementaires européens ou fédéraux), réorganisé leur site, participé aux réseaux sociaux et mené des animations hors boutiques. L’organisation a publié études et analyses, investit des réseaux internationaux pour nouer des alliances. Elle a collaboré avec le milieu scolaire et avec les jeunes, a formé les bénévoles. Par ailleurs elle a mené des échanges avec leurs partenaires, en particulier avec un partenaire en artisanat. Et elle poursuit ses actions commerciales, malgré une forte érosion des ventes des produits alimentaires,

Mots clés : BELGIQUE, MAGASINS DU MONDE OXFAM, RAPPORT, COMMERCIALISATION, PLAIDOYER, INFORMATION


Baromètre 2018 de consommation et de perception des produits biologiques en France

AGENCE BIO – Janvier 2019, 121 p. - Site de agencebio.org

Enquête réalisée par l’Agence bio auprès d’un échantillon de 2 000 Français. Le marché de produits bio semble atteindre un seuil de maturité en se stabilisant à un bon niveau et les jeunes vont poursuivre ce type de consommation. Les exigences des consommateurs quant à la transparence des informations, au renforcement de la réglementation et aux contrôles des produits se sont accrues. Les lieux d’achat se diversifient mais la grande distribution a fait une forte percée en 2018 atteignant 49 % des ventes totales de produits bio (progression de 22,6 % sur l’année précédente). Le prix est le principal frein à l’achat. Il est à noter un taux croissant de suspicieux d’où l’importance d’une communication transparente et continue.

Mots clés : FRANCE, PRODUIT BIOLOGIQUE, CONSOMMATEUR, CIRCUIT DE DISTRIBUTION, PERSPECTIVE, CONSOMMATION