Café : la success story qui cache la crise : Etude sur la durabilité de la filière du café

Publié le :

La consommation de café augmente fortement et cette hausse va s’amplifier avec de nouveaux consommateurs dans les pays émergents. C’est dire l’importance de ce marché présent et à venir. Cette étude montre toutes les inégalités de la filière pour le café conventionnel : en aval une très forte concentration des torrefacteurs et des marques qui accaparent une part de plus en plus importante de la valeur ; de l’autre des millions de petits producteurs et négociants dont la part en valeur a beaucoup diminué au cours de ces 20 dernières années. Ils sont confrontés à une sous-rémunération, un manque de trésorerie, au changement climatique qui affecte beaucoup cette culture, à une hausse des coûts de production,... Alors les jeunes se détournent de cette activité. Qu’en est-il pour les cafés certifiés ? Pour le café "durable", un manque d’informations ne permet pas d’estimer la situation. Par contre, le commerce équitable est un outil qui donne de bons résultats mais ne peut à lui seul répondre aux enjeux. Cette étude présente 3 cas : la Colombie, l’Ethiopie et le Pérou. A la fin de ce rapport, des recommandations sont proposées pour les pays producteurs, les pays consommateurs, les acteurs privés et institutionnels du secteur. Ce travail s’appuie sur les recherches et études existantes et une vingtaine d’entretiens d’experts.

BASIC, 1er octobre 2018, 165 p.

Accéder au document