The invisible women behind our chocolate

Publié le :

Comment une nation, comme la Grande Bretagne, amoureuse du chocolat peut-elle accepter les conditions de vie et de travail exécrables des producteurs de cacao, et en particulier celles des femmes, présence invisible mais indispensable dans les exploitations cacaoyères ? Seulement 25 % des femmes possèdent une exploitation de cacao mais plus petite, mal située et moins rentable. Dans les exploitations tenues par les hommes, les femmes sont rarement prises en considération et ne participent pas aux décisions. Ces femmes sont invisibles aux acteurs du marché et aux politiques. Leurs conditions de vie sont peu étudiées par les chercheurs. Ce rapport donne des recommandations au gouvernement britannique, aux fabricants de chocolat, aux commerçants et aux détaillants pour qu’ils prennent des engagements ambitieux. Il recommande, entre autres, que chacun rejoigne « l’Alliance on Living Income in Cocoa » ; que le gouvernement britannique – même s’il n’est plus membre de l’Union européenne – fasse pression auprès des autorités européennes pour qu’il légifère sur le secteur du cacao ; que les actions spécifiques entreprises dans les pays producteurs prennent en compte la question de genre.

FAIRTRADE FOUNDATION – 2020, 20 p. - Site de fairtrade.org.uk

Accéder au document