Actualités - Février 2022

Publié le :

ORGANISATION DE COMMERCE EQUITABLE

« Dans les filières agricoles, les producteurs sont toujours les plus mal payés », entretien avec Julie Stoll

Alternatives économiques – Blog consacré aux Journées de l’économie autrement de Dijon - blogs.alternatives-economiques.fr, 16/02/2022

Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Équitable France, répond aux questions de deux étudiantes du Master "Économie sociale et solidaire et innovation sociale" de Sciences-Po Bordeaux : rôle de l’association Commerce Équitable France, développer le commerce équitable, informer, relations avec les producteurs du Sud...


BANANE

Chute des prix des bananes : les agriculteurs et les travailleurs paient la facture

Le Soir, 4 février 2022

Le quotidien national belge s’insurge contre la chute des prix de la banane payés aux producteurs alors que les coûts de production augmentent (emballages, engrais,...) et que les agriculteurs font face aux conséquences du changement climatique et de la crise sanitaire. La banane est la base de revenu de plus de 450 millions de personnes dans le monde d’où la nécessité de porter une forte attention à ce secteur. Les gouvernements de sept pays d’Amérique latine ont donc fait une déclaration publique pour en appeler à la responsabilité financière et sociale de toute la filière. Ils exhortent les entreprises à adhérer à l’approche commerciale de Fairtrade, en particulier au système de prix minimum qui tient compte de tous les coûts économiques, sociaux et environnementaux. La route vers le partage des responsabilités est longue, même si certaines initiatives existent déjà (IDH, INA/GIZ Living Income Working Group). Les allégations de pratiques commerciales responsables ne sont pas crédibles sans un prix équitable négocié avec les producteurs.

Voir aussi->A banana price crunch is hitting banana farmers and workers hard. Fairtrade’s Silvia Campos explains why


CACAO

Côte d’Ivoire : Nestlé va donner une prime aux planteurs de cacao qui scolarisent leurs enfants

Site de francetvinfo.fr, 28/01/2022

Selon une enquête de l’Université de Chicago, un enfant sur deux des ménages agricoles des régions cacaoyères du Ghana et de Côte d’Ivoire travaille dans une plantation. Pire, cette proportion est en augmentation de 15 % depuis 2008. Dans le cadre du Cocoa Plan, Nestlé engage un programme de scolarisation des enfants : 10 000 familles de cacaoculteurs de Côte d’Ivoire vont bénéficier d’une prime annuelle de 500 francs suisses (480 €) en envoyant leurs enfants à l’école. Après deux années, la prime sera de 250 francs.


FLEURS

Ventes de roses Fairtrade en forte hausse

Site de presseportal.ch, 12/02/2022

En Suisse, en 2021, les ventes de roses certifiées Fairtrade ont atteint un volume de 52 millions d’unités soit une augmentation de 15 % sur l’année précédente. Les grands fournisseurs de ces roses sont les pays d’Afrique de l’Est. Les fermes floricoles Fairtrade assurent les standards du commerce équitable aux travailleurs et travailleuses. Au Kenya les roses issues de ces fermes émettent 5,4 fois moins de CO2 que les roses cultivées sous serre, malgré le transport aérien vers l’Europe. Les roses issues du commerce équitable consomment au total 6,5 fois moins d’énergie que les roses provenant de serres chauffées, que ce soit pour leur culture, leur emballage ou leur transport. En outre, ces fermes misent sur une irrigation économique ainsi que sur des stations d’épuration qui retraitent l’eau.


On Valentine’s Day, Fairtrade Flowers Mean Gender Equality - An Interview with Fairtrade’s Gender Coordinator Susan Limisi

Site de fairtrade.net, 11/02/2022

73 000 travailleuses et travailleurs sont employé.es dans les fermes horticoles certifiées Fairtrade, essentiellement basées en Afrique de l’Est. Un milliard de tiges vendues en 2020. 40 millions d’euros de primes Fairtrade. C’est dire l’importance de ce secteur qui emploie essentiellement des femmes. C’est pourquoi Fairtrade a mis en place de nombreux programmes de formation à l’égalité de genre ce qui a permis à certaines d’entre elles d’accéder à des postes de responsable.


PRODUITS BIO

Bien qu’historique, le recul des ventes des produits bio ne symbolise pas l’effondrement du marché

Site de novethic.fr, 17/02/2022

La vente de produits bio ralentit. On note – une baisse de 18 % pour la farine, entre 12 et 7 % pour le lait. Les produits bio résistent mal au contexte inflationniste actuel. Ils entrent également en concurrence avec d’autres produits du « mieux consommer » (produits locaux, produits « sans », etc.) et se trouvent moins mis en exergue dans les rayons de la grande distribution. C’est une désillusion pour les producteurs. Cependant, il faut relativiser sa chute qui pourrait être compensée par l’obligation légale depuis le 1er janvier 2022 d’intégrer des produits durables à hauteur de 50 % dans la restauration collective, dont 20 % en produits bio.


How Fairtrade and B Corp Companies are strengthening supply chains and shaping a stakeholder economy

Site de fairtrade.net, 02/02/2022

B Corp Companies est un organisme qui définit des standards de développement durable qui peuvent se combiner avec ceux de Fairtrade International.


ENTREPRISE

Grain de Sail a inscrit la RSE dans ses gènes

Les Échos, 04/02/2022

La chocolaterie Grain de Sail, à Morlaix en Bretagne, a mis en place un management basé sur la responsabilité sociétale des entreprises : pas un membre de l’équipe ne gagne plus de trois fois le salaire le plus bas, le personnel est associé au capital, le cacao nécessaire à la production traverse l’Atlantique à la voile.


NUMERIQUE

Digitalizing for Fairness

Site de fairtrade.net, 21/02/2022

Fairtrade se pose la question de savoir comment concilier un futur digital avec un futur équitable en respectant tous les standards du commerce équitable : plus de justice sociale, conditions de vie décentes, autonomisation des femmes, relations Nord-Sud équitables...


ECOLOGIE

Le développement durable avant l’âge industriel

Site de laviedesidees.fr (Collège de France), 03/02/2022

Présentation détaillée de l’ouvrage anglais « Conservation’s roots. Managing for sustainability in Preindustrial Europe, 1100-1800 », par Abigail P. Dowling et Richard Keyser, ed., New York/Oxford, Berghahn Books.