Actualités - Juin 2021

Publié le :

ORGANISATIONS DE COMMERCE EQUITABLE

 € 1 million partnership to support small-scale organic Fairtrade banana producers

Fairtrade, 10/06/2021

Pour aider les producteurs de bananes de son réseau au Pérou et en République dominicaine, Fairtrade a lancé un projet de 1 million d’euros incluant 500 000 € de l’Agence Française de Développement et 300 000 € de Carrefour. Ce projet concerne le développement de pratiques écologiques et la promotion des femmes dans le secteur. Ce projet est piloté conjointement par Max Havelaar France et le réseau des producteurs Fairtrade d’Amérique latine, CLAC.


Alter Eco ‘Won’t Stop Until Entire Supply Chain Is Zero-Landfill’ In Radical Transparency Push

Site de greenqueen.com.hk, 14/06/2021

Alter Eco recherche une transparence radicale et fait tout pour que l’intégralité de sa chaîne d’approvisionnement soit verte. Actuellement, l’entreprise travaille sur un packaging compostable et recyclable.


CERTIFICATION

« Une bombe atomique » : pourquoi la guerre du riz basmati fait rage entre l’Inde et le Pakistan

Le Parisien, 14/06/2021

L’Union européenne importe 300 000 tonnes de riz basmati (2/3 en provenance du Pakistan et 1/3 en provenance de l’Inde). Or l’Inde vient de déposer auprès de la Commission européenne une demande d’autorisation d’indication géographique protégée, IGP, ce qui lui donnerait le droit d’être le seul pays à pouvoir exporter dans les pays européens. Ce riz basmati est cultivé dans la plaine indo gangétique, donc relève des deux pays qui doivent donc trouver un accord sur cette question


Afrique du Sud : le rooibos reconnu comme appellation d’origine protégée

Le Monde, 10/06/2021

Le rooibos d’Afrique du Sud a reçu une AOP, appellation d’origine contrôlée. Les AOP sont des certifications établies par l’Union européenne qui protègent l’authenticité d’un produit. Seul le Rooibos produit dans la province du Cap occidental et dans la partie du Cap Nord ont le droit à cette certification.


Fair Cobalt Alliance : sector opts for sustainable cobalt mining

Site de tdc-enabel.be, 31/05/2021

La Fair Cobalt Alliance est une initiative de The Impact Facility. Cette ONG internationale, co-fondée par la British Fairtrade Foundation, s’engage auprès des petites communautés minières. En plus de l’ONG, l’alliance comprend un éventail d’entreprises, dont les co-fondateurs de Fairphone (fabricant de smartphones durables), Signify (fabricant d’éclairage, maison mère de Philips, entre autres) et Huayou (acteur mondial du commerce du cobalt). Trois objectifs : éliminer le travail des enfants, obtenir des salaires décents, diversifier les activités économiques. Fair Cobalt Alliance cherche à impliquer tous les acteurs de la filière : entreprises, gouvernements, employés,...


Non, l’étiquette bio ne garantit pas toujours un meilleur produit

Le Figaro, 04/06/2021

Le magazine 60 millions de consommateurs compare 100 références de produits alimentaires bio et non bio. Si le bio s’en sort mieux que le conventionnel, ce n’est pas toujours le cas.


GRANDE DISTRIBUTION

Coopératives, supermarchés solidaires… Devenir une organisation alternative ne s’improvise pas !

Theconversation.com, 02/06/2021

Cet article présente l’ouvrage « Organisons l’alternative : Pratiques de gestion pour une transition écologique et sociale ». Pour les auteurs, on peut considérer quatre types de structures alternatives : organismes bancaires (financement participatif,...), coopératives (le plus souvent avec le statut de société coopérative d’intérêt collectif), des communautés d’intérêt (livings labs, coworking,...), structures de partage et de transmission de savoir. Cet ouvrage montre "leur volonté mais aussi leurs difficultés à mettre en œuvre une gouvernance démocratique, une inclusion sociale et une performance qui intègre mieux les dimensions écologiques et sociales".


FORET

En Côte d’Ivoire, une « armée verte » lutte contre la déforestation

Le Monde, 23/06/2021

En Côte d’Ivoire, depuis août 2020, une armée verte de 650 hommes formée par les forces spéciales luttent contre toute activité illégale qui entraîne la déforestation du pays. Deux autres brigades pourraient être créés pour lutter contre la pollution de l’eau et la protection de la faune. Le secteur privé conscient des désastres « écologiques pourraient pourraient participer au financement de ces brigades.


EDUCATION

Agriculteurs et transition agroécologique : le jeu, cet outil très sérieux

Theconversation.com, 17/06/2021

Les jeux de plateaux, de rôles, de cartes peuvent être des outils utiles d’apprentissage et d’échanges qui sensibilise aux défis de demain. Ainsi en est-il de jeux destinés à l’agroécologie tels le Rami fourrager, Mission Ecophyt’eau,,... La Grange, en particulier, permet de faire évoluer collectivement les pratiques sur un territoire d’élevage. Des chercheurs ont donc choisi le jeu comme un de leur objet de travail.


MULITNATIONALES

Devoir de vigilance : les entreprises sont de plus en plus poursuivies en justice par des ONG

Site de novethic.fr, 09/06/2021

En France, 11 procédures fondées sur le devoir de vigilance sont en cours dont Casino, Total ou Suez. Deux ans après la loi votée sur le devoir de vigilance, on assiste désormais à une judiciarisation pour les manquements des multinationales face à cette loi. La loi est encore à améliorer mais elle montre son utilité et inspire le parlement européen qui s’est emparé de ce dossier


INDUSTRIE DU VETEMENT

Le Mexique reproche aux marques Zara, Anthropologie et Patowl l’utilisation de dessins indigènes qui porte atteinte à "l’identité et l’économie du peuple"

Site de francetvinfo.fr, 31/05/2021

La ministre mexicaine de la Culture invite les marques de vêtements à ne pas utiliser d’éléments culturels des peuples autochtones dans leurs collections pour ne pas porter atteinte à "l’identité et l’économie du peuple" et prône un "commerce équitable" qui traite les créateurs, entrepreneurs et designers autochtones sur un pied d’égalité. 


TRAVAIL DES ENFANTS

Fighting Injustice to Build Up Children’s Futures : How Fairtrade is Tackling Child Labour

Site de fairtrade.net, 07/06/2021

C’est le fléau silencieux de notre système commercial mondialisé : environ 152 millions d’enfants sont pris au piège du travail des enfants, dont beaucoup travaillent à l’intérieur de la chaîne alimentaire mondiale. 2021 a été décrétée l’année internationale pour l’abolition du travail des enfants, la question restant toujours d’actualité.