N’exportons pas nos problèmes

Publié le :

Depuis plusieurs années, le secteur laitier européen est en surproduction. Celle-ci entraîne une chute des prix, ne permettant pas aux éleveurs européens de vivre de leur travail. Pour les agroindustriels, c’est plutôt une aubaine. Ils achètent le lait à bas prix, puis se tournent vers les marchés ouest-africains pour écouler le surplus. Mais lorsqu’il arrive là-bas, le lait… n’est plus vraiment du lait ! C’est une poudre écrémée qui a été réengraissée à l’huile de palme et qui coûte jusqu’à 30% moins cher que le lait local.
Ce faux lait envahit et étouffe la filière locale et les éleveurs africains.

https://www.nexportonspasnosproblemes.org/