"Pour répondre aux slogans réducteurs, il faut éduquer les gens à la complexité"

Publié le :

Depuis la crise sanitaire, on assiste à un retour au local. Cette position est facile pour les pays riches qui ont gagné tout leur pouvoir d’achat grâce à la mondialisation. A côté des circuits courts, il faut continuer à soutenir les pays pauvres et leur commerce international. Le local ne doit pas devenir du protectionnisme. Il faut continuer à faire du commerce international tout en respectant les exigences climatiques. Le commerce est une affaire complexe et ne peut être réduit à des slogans simplificateurs.

OXFAM MAGASINS DU MONDE – Novembre 2021, 3 p. - Site de oxfammagasinsdumonde.be

Accéder au document