Comment le transport maritime de marchandises doit se réinventer pour devenir plus durable

Titre Comment le transport maritime de marchandises doit se réinventer pour devenir plus durable
Lien hypertexte Site bpifrance.fr
Auteur BPI France
Date 2022/08
Pagination 6 p.
Notes Les experts de Demain, Position Paper n°4
Résumé Aujourd'hui, 90 % du transport de marchandises pour le commerce international sont effectués par voie maritime. Le transport maritime est responsable de 3 % des émissions mondiales de CO2 et, selon l'OMI (Organisation maritime internationale), il devrait connaître une forte croissance dans les prochaines décennies. Or l’OMI a fixé un objectif de réduction nette des émissions de 50 % d’ici à 2050, par rapport à 2008. La flotte mondiale de commerce compte 95 000 navires (porte-conteneurs, vraquiers, pétroliers, etc.) qui utilisent majoritairement du "fuel lourd" très polluant, auquel s'ajoutent les émissions d’oxydes d’azote (NOx), de soufre (SOx) et de particules fines, incompatibles avec les impératifs de réduction des impacts environnementaux. Afin de réduire l’impact environnemental du transport maritime de marchandises, les armateurs disposent de plusieurs leviers d’actions : utilisation de carburants alternatifs moins polluants (gaz naturel liquéfié (GNL), bioGNL, hydrogène, méthanol), nouvelles technologies de propulsion vélique (à la force du vent), durcissement de la réglementation internationale.

Mots-clés thématiques

Type de document