Victimes de la mode les ouvrières du textile au Bangladesh et au Cambodge à l’épreuve de la pandémie de covid-19

Titre Victimes de la mode les ouvrières du textile au Bangladesh et au Cambodge à l’épreuve de la pandémie de covid-19
Lien hypertexte Site admin.actionaid.fr
Auteur ActionAid France
Date 2022/09
Pagination 48 p.
Notes ActionAid France, Enquête et recommandations
Résumé La pandémie de Covid-19 a eu des effets dévastateurs pour les travailleuses du secteur de l’habillement. L’industrie de la mode a fait reposer le coût de la crise sanitaire puis économique sur les salariées des ateliers et usines de confection. Licenciements, réductions de salaire et pressions accrues ont été la conséquence de cette crise inédite, tandis que les commandes et les profits des grandes marques de la mode se sont effondrés, faisant basculer des milliers de familles dans la pauvreté, au Bangladesh et au Cambodge. Le modèle économique de la mode fast fashion repose sur des coûts de production aussi réduits que possible, des salaires très faibles, des conditions de travail précaires et des violations constantes des droits humains. Deux ans après les premières mesures de confinement et les fermetures d’usine, les commandes sont reparties à la hausse mais des milliers de travailleuses ont été privées de leurs droits et réclament justice. Avec ses partenaires au Bangladesh et au Cambodge, ActionAid demande aux entreprises du secteur, aux gouvernements de ces deux pays, mais aussi à la France et à l’Union européenne d’assumer leurs responsabilités pour la production équitable et durable de nos vêtements (salaires décents, protection sociale et fin des violences dans les chaînes de valeur mondiales).

Mots-clés thématiques

Mots-clés géo