Petites douceurs

Titre Petites douceurs
Lien hypertexte Site de mightyearth.org
Auteur Mighty Earth
Date 2022
Pagination 20 p.
Résumé « Le secteur du chocolat n’a pas tenu sa promesse de mettre fin à la déforestation dans ses chaînes d’approvisionnement en cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana », ainsi commence ce rapport de Mighty Earth. Pendant de nombreuses années, les multinationales chocolatières ont caché la vérité aux consommateurs : la production de cacao, l’ingrédient essentiel de leurs produits, a ravagé les forêts d’Afrique de l’Ouest. En septembre 2017, Mighty Earth a levé le voile sur ce scandale, exposant l’Amère Vérité sur le Chocolat. Plus de quatre ans après les engagements très médiatisés de l’Initiative Cacao et Forêts (ICF), les résultats de la dernière analyse d’images satellitaires et les recherches sur le terrain montrent que la destruction des forêts de Côte d’Ivoire et du Ghana se poursuit pour créer de nouvelles exploitations de cacao. Or ces forêts constituent une ressource inestimable, sont l’habitat de communautés autochtones et abritent un écosystème unique, fait de plantes rares et d’espèces sauvages menacées. Elles sont également un atout essentiel pour lutter contre le changement climatique. Dans les régions productrices de cacao, depuis la publication des plans de mise en œuvre de l’ICF en janvier 2019, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont ensemble perdu une superficie de forêt tropicale équivalant à une capitale européenne. On estime que la Côte d’Ivoire a perdu 19 421 ha de forêt (soit une perte supplémentaire de 2 % de son couvert forestier) et le Ghana 39 497 ha (soit une perte de 4 % de son couvert forestier). Malheureusement, la perte de canopée continue de se poursuivre sur l’ensemble des aires protégées de Côte d’Ivoire et du Ghana.

Mots-clés thématiques

Mots-clés géo