Appel à contribution : Les nouveaux périmètres du commerce équitable : un facteur de transition socio-écologique ?

Publié le :

Appel à contribution à la Revue de l’Organisation Responsable

Objectif : « Déjà objet d’interprétations ambiguës (Robert-Demontrond et Joyau, 2007), le développement du commerce équitable rend plus prégnantes encore les questions sur la définition, les frontières et les acteurs de cette catégorie de marché.

 Quelles sont les convergences et les divergences entre le commerce équitable et d’autres initiatives telles que l’agriculture biologique, les circuits courts, etc. ? Vers quels nouveaux produits ou services s’étend le commerce équitable ? Quel sens les consommateurs donnent-ils aux nouveaux périmètres de cette catégorie de marché ?
Quelles sont les conséquences sur leurs pratiques ? En quoi les nouveaux périmètres du commerce influencent-ils les stratégies des organisations (et réciproquement) ?
L’argument pragmatique d’une efficacité supérieure et d’un impact accru est souvent avancé pour justifier le développement des filières certifiées et l’émergence des labels "ingrédients".

 Quels sont les impacts des nouveaux périmètres du commerce équitable sur les producteurs ? sur les marchés concernés ? Quelles sont les nouvelles pratiques de contrôle, de traçabilité ou de certification ? De plus en plus, le commerce équitable rompt avec la tradition d’échanges Nord-Sud :

 Quels sont les enjeux du commerce équitable Nord-Nord ou Sud-Sud ? Comment développer des filières équitables françaises ? Comment transformer les relations de pouvoir au sein des échanges (inter-)nationaux ? Etc. L’urgence climatique, la crise sanitaire, la lutte contre les discriminations ou encore les guerres font émerger de nouveaux enjeux sociétaux :

 Comment les nouveaux périmètres du commerce équitable intègrent-ils de nouveaux enjeux ? En quoi cette intégration ambitionne-t-elle de transformer les pratiques au sein des marchés ? En quoi les perspectives postcoloniales, féministes, écologiques, etc. éclairent ces enjeux ? Etc. La multiplication des acteurs, la différenciation de leurs pratiques et la variété de leurs engagements posent la question de la régulation du commerce équitable :

 Quels mécanismes de concertation, de coordination et de gouvernance participent à la régulation des nouveaux périmètres du commerce équitable ? Quels rôles jouent la soft law et la hard law ? Quels rôles jouent l’État et les collectivités territoriales ? Etc.

Cette liste de questions demeure ouverte : le numéro spécial est ouvert à d’autres problématisations liées aux nouveaux périmètres du commerce équitable. »