L’avenir du commerce équitable passera-t-il par l’agroécologie ?

Publié le :

Les agriculteurs du mouvement du commerce équitable s’intéressent de plus en plus à l’agroécologie qui permet des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement et maintient des espaces protégés. L’agroécologie cherche à reproduire les mécanismes écologiques naturels, diversifier les cultures, valoriser la biodiversité, mieux gérer la fertilité des sols, utiliser des variétés anciennes et résistantes, associer agriculture et élevage... Cependant, il faut noter que le passage à l’agroécologie suppose du temps. On ne voit pas les résultats rapidement et on peut déplorer une baisse de la production tant que le sol n’est pas régénéré. Mais les exemples des deux coopératives de cacao ivoiriennes (Bandana et Yeyasso) montrent qu’à terme on obtient de bons résultats : fin de la monoculture, reboisement, possibilité de meilleurs revenus grâce aux certifications, etc. Par ses principes économiques (prix minimum garanti, prime de développement), le commerce équitable offre des conditions favorables à cette transition agroécologique.

TRADE FOR DEVELOPMENT CENTRE – 07/01/2021 - Site de tdc-enabel.be

Accéder au document