Appel à communications : Animation et Transition : quels cadres de pensée et modes d’action pour agir dans un futur incertain ?

Publié le :

Le Pôle Carrières Sociales ISIAT - IUT Bordeaux - Montaigne et l’UMR CNRS 5319 PASSAGES, l’Université Bordeaux Montaigne, en partenariat avec l’Ecole Polytechnique de Lisbonne, l’Institut d’Etudes Politiques et Sociales d’Aragon, l’Université du Québec à Montréal, organisent le 37 ème colloque international de l’ISIAT qui se déroulera à Bordeaux les Lundi 25 et mardi 26 janvier 2021

Sur le thème :
Animation et Transition : quels cadres de pensée et modes d’action pour agir dans un futur incertain ?

Argumentaire
La « société de l’abondance et de la liberté » (Charbonnier, 2020) et sa promesse de réaliser la justice sociale n’apparaît plus conforme ni crédible dans un monde confronté aux limites de ses ressources (Meadows, 1972) et au déferlement des risques sociaux et environnementaux (Beck, 1986). Le progrès et les techniques ont en effet montré leur incapacité à constituer
une voie d’accès au bien-être ou un moyen pour réduire les inégalités sociales, lesquelles, à l’inverse, n’ont cessé de croître de façon exponentielle. L’ère de l’anthropocène qui marque la « grande accélération » de la menace sur le vivant et le système-Terre ouvre sur une « repolitisation de toutes les questions
planétaires » (Latour, 2017) ; elle engage l’ensemble des acteurs sociaux et politiques dans la recherche de solutions viables pour l’homme et la nature. Dans cette perspective, la question écologique exige d’être appréhendée de façon globale et multidimensionnelle, « écosophique » comme nous y invitait Félix Guattari (1989). Ainsi la question sociale ne peut être dissociée de la
question environnementale. La crise des gilets jaunes a, s’il le fallait, montré combien les deux étaient liées en soulignant l’inégalité dans les ressources et les pratiques, de même que le risque d’un renforcement des processus de distinction à l’œuvre entre groupes sociaux dans la conversion écologique des modes de vie (Grossetête, 2019). Tandis que grandit le sentiment d’urgence face à la dégradation accélérée des conditions écologiques globales qui trouve un écho alarmiste dans les théories de l’effondrement (Servigne et Stevens, 2015), les mesures qui devraient être prises par les élites dirigeantes semblent défaillantes, accentuant le décalage et l’incompréhension entre représentants politiques et citoyens. L’écologie politique et ses divers mouvements tentent d’apporter des solutions institutionnelles à la paralysie politique, alors que pour d’autres, la solution serait à rechercher auprès des acteurs sociaux de terrain, seuls capables de mettre en oeuvre les mesures nécessaires (Aygut, 2017). Affirmé sur le front de la réduction des inégalités sociales, économiques et culturelles, le rôle de l’animation socioculturelle est moins souvent souligné dans la lutte contre le changement climatique. Pourtant, dans le contexte d’une crise multidimensionnelle, ce champs peut être considéré comme un acteur
tiers dans la réflexion collective et la transition vers un nouveau modèle sociétal.
L’objectif de ce colloque est d’interroger la manière dont l’animation socioculturelle aborde la question de la transition écologique dans ses formes/ modalités d’action et se projette dans un futur incertain, tout en réfléchissant au rôle que le secteur peut et souhaite tenir dans la mobilisation et
l’action politique écologiques.

Echéancier, modalités de soumission, informations diverses
• Envoi des propositions de communication jusqu’au 7 novembre 2020 minuit, à l’adresse suivante :
colloques-isiat@iut.u-bordeaux-montaigne.fr
• Les textes d’une page (2 000 à 2 500 signes espaces compris, hors bibliographie) seront envoyés en format Word, Times new roman, Po
lice 12, interligne simple avec un titre, le(s) nom(s) et les coordonnées du(des) communicant(s), le(s) statut(s) et organisme(s) d’appartenance, l’axe de réflexion privilégié et un exposé synthétique présentant la problématique générale, le(s) terrain(s) ou les données mobilisées, les résultats ou axes de
réflexion développés lors de la présentation, ainsi que les principales références bibliographiques.
• Retour des avis du comité scientifique : fin novembre 2020.
• Edition du programme définitif : mi-décembre 2020.
• Réception des textes complets (en vue d’une publication après expertise) : jusqu’au 11 janvier 2021.
• Dates et lieu du colloque : lundi 25 et mardi 26 janvier 2021, à l’IUT Bordeaux Montaigne 1 rue Jacques Ellul, 33800 Bordeaux ;
http://www.iut.u-bordeaux-montaigne.fr/presentation-de-liut/plan-dacces-et-contact/

L’accès au colloque est gratuit. Les trajets, l’hébergement et les repas sont à la charge des participants

file :///C :/DOCUME 1/cdtm1/LOCALS 1/Temp/ISIAT2021%20appel%20a%CC%80%20communication.pdf