Workers’ Right in Supermarket Supply Chains : New Evidence on the Need for Action

Publié le :

Lors de la campagne d’Oxfam International sur la souffrance des travailleurs dans les chaînes d’approvisionnement des denrées alimentaires, Oxfam a réussi à créer un corpus de preuves irréfutables sur les très mauvaises conditions de travail et de salaire des travailleurs (violation des droits, travail forcé, souffrances cachées, discriminations,…) dans les exploitations agricoles où s’approvisionnent les supermarchés occidentaux. Deux nouvelles études (exploitations de thé de la région d’Assam en Inde et exploitations de fruits tropicaux au Brésil) réalisées en 2019, viennent compléter et confirmer les résultats obtenus dans ce corpus. Oxfam appelle donc les supermarchés à montrer de la transparence sur leurs fournisseurs en disant clairement où les denrées qu’ils vendent ont été achetées et dans quelles conditions elles sont produites. C’est d’autant plus nécessaire que les deux tiers des consommateurs, d’après les sondages réalisés, sont de plus en plus sensibles à ces informations. C’est pourquoi Oxfam a mis en place un tableau de bord qui évalue les pratiques de 16 grandes chaînes de supermarchés (Pays-Bas, Allemagne, Grande Bretagne, Etats Unis) qui s’étaient engagées à améliorer leurs pratiques et note les progrès qu’elles réalisent. La volonté de 4 entreprises sur les 16 examinées montre que les supermarchés ont le potentiel pour améliorer le sort des travailleurs. Oxfam appelle la Commission européenne et le Parlement européen à adopter de toute urgence une législation contraignante afin de s’assurer que les entreprises respectent les droits humains et environnementaux, et que les victimes d’abus puissent avoir accès à la justice.

OXFAM INTERNATIONAL – Octobre 2019, 28 p. - Site oxfamfrance.org

Accéder au document