Acquisitions - Juin 2016

Publié le :

CACAO

Coûts cachés du cacao : le commerce équitable peut-il faire la différence ?

Site lebasic.com, 2016, 112 p.

Cette importante étude a été commanditée par la Plate-Forme du Commerce Equitable. A partir d’enquêtes et expertises existantes et d’entretiens avec des acteurs de la filière, ce rapport étudie la filière cacao au niveau mondial et analyse 2 cas particulier : la Côte d’Ivoire et le Pérou. Globalement, la consommation augmente (3 % par an) et la production ne suit pas (croissance de 1,5 % par an). La filière représente 5 millions de petits producteurs et 7 grandes marques dominent le marché. Ce déséquilibre a des conséquences dramatiques pour la plupart des producteurs qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté d’où un cercle infernal : absence de sécurité financière, travail des enfants, déforestation, migrations, incapacité d’investir dans l’amélioration des cultures, problèmes sanitaires… L’étude compare les filières conventionnelles, durables et équitables. Elle analyse le cas de la Côte d’Ivoire, particulièrement inadapté et qui induit des coûts externes lourds pour le pays et celui du Pérou qui a initié une organisation plus dynamique et dont les coûts externes sont sensiblement plus légers. Diverses recommandations, à destination des institutionnels, terminent l’étude : le prix d’achat du cacao doit permettre aux agriculteurs de subvenir aux besoins essentiels de leur famille ; il faut développer les services de base localement ; les organisations de producteurs doivent être renforcées ; il faut promouvoir l’agroforesterie et améliorer la qualité du cacao.

Mots-clés : COTE D’IVOIRE, PEROU, CACAO, FILIERE DE PRODUIT, ANALYSE CRITIQUE, PRIX, COUT, PRODUCTEUR


COTON

Plus de pouvoir pour les producteurs de coton d’Afrique de l’Ouest (3 articles)

Site de oxfammagasinsdumonde.be, 25/05/2016

Devant les difficultés du secteur du coton en Afrique de l’Ouest, les gouvernements locaux pourraient mieux utiliser le commerce équitable comme outil de leur diplomatie économique avec l’Europe et en particulier la France. Des recommandations sont adressées aux institutionnels, gouvernements locaux et organisations internationales pour établir des politiques publiques dans le sens des principes du commerce équitable.

Mots clés : AFRIQUE DE L’OUEST, UE, COTON, COMMERCE EQUITABLE, COMMERCE INTERNATIONAL, POLITIQUE PUBLIQUE


INDUSTRIE TEXTILE

Anti-jeu . Les sponsors laissent les travailleurs sur la touche

Site de ethique-sur-etiquette.org, 2016, 60 pages

A l’occasion de l’euro 2016, le Collectif de l’Ethique sur l’Etiquette a lancé une campagne dénonçant les salaires de misère payés aux ouvriers par les sous-traitants de Nike, Adidas et Puma. Pour étayer cette campagne, ce Collectif a commandité une étude au BASIC (bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne). Ce rapport part de l’histoire de ces 3 équipementiers et du développement du sport au cours du XXème siècle. Dès l’origine, ces entreprises ont cherché à externaliser la production pour se consacrer au design, marketing et sponsoring. La part du sponsoring a explosé depuis les années 80 et une surenchère entre ces 3 équipementiers n’a fait que croître cette inflation, surtout dans le secteur du football qui domine davantage le marché. Désormais ceux-ci financent clubs, fédérations professionnelles et joueurs. Ils sponsorisent la quasi-totalité des équipes participant à l’euro 2016. Pour compenser ces dépenses qui ont atteint des sommes vertigineuses, la compression des coûts de fabrication s’impose. Ils délocalisent auprès de gros fournisseurs intermédiaires asiatiques qui eux-mêmes sont en recherche constante d’usines les moins disantes. Pour optimiser encore plus le coût de fabrication, des recherches en robotique sont en train de créer de nouvelles usines. Suite à plusieurs scandales ayant provoqué des mobilisations des travailleurs et des syndicats et l’indignation de l’opinion publique, les équipementiers ont réagi et mis en place plus de transparence et des codes de bonne conduite. Cependant leur modèle économique reste fondé sur l’optimisation des coûts de fabrication : il y a 20 ans, les coûts de production représentaient 4 % du prix final ; maintenant ils ne représentent plus que 2 %. Quoiqu’il en soit ces équipementiers pourraient se permettre de verser des salaires décents aux ouvriers de la confection.

Mots clés : FRANCE, ETHIQUE SUR ETIQUETTE, NIKE, ADIDAS, PUMA, MAILLOT, BASKET, SALAIRE, PLAIDOYER, SALAIRE VITAL


Travail décent et textile équitable. Impact du commerce équitable sur la durabilité des chaînes textiles. Partie 1 – analyse de contexte

Site de oxfammagasinsdumonde.be, 2015, 60 pages

Cette étude fait un tour d’horizon des différentes démarches cherchant à diminuer les impacts négatifs de la production textile au niveau mondial. L’apport du commerce équitable est examiné plus particulièrement, aussi bien dans sa forme labellisée qu’intégrée.

Mots clés : INDUSTRIE TEXTILE, DEVELOPPEMENT DURABLE, FILIERE COTON, OIT, CONDITION DE TRAVAIL, COMMERCE EQUITABLE, FAIRTRADE INTERNATIONAL, FSP, WFTO


CONDITIONS DE TRAVAIL

Fairtrade certification in the banana a hired labour sector

Site de library.wur.nl, 2016, 145 pages

Cette étude cherche à identifier les bénéfices pour les travailleurs employés dans des plantations certifiées Fairtrade en comparaison des plantations non certifiées. Plusieurs thèmes sont abordés : conditions de travail et de salaire, respect des droits des travailleurs, autonomie et responsabilité individuel. 3 pays sont analysés : Ghana, Colombie et République dominicaine.

Mots clés : COLOMBIE, GHANA, REPUBLIQUE DOMINICAINE, BANANE EQUITABLE, CONDITION DE TRAVAIL, SALAIRE, IMPACT


AGRICULTURE BIO

Colloque Dynamiques de développement des productions agricoles et alimentaires biologiques (Rennes le 28 avril 2016)

Revue Innovations Agronomiques, n°51, 2016 – 11 articles parus.

• Que signifie le « développement » de l’Agriculture Biologique ?
• Diversité des cheminements en agriculture biologique : le sens du métier en question ?
• Dynamiques spatiales dans le développement de l’agriculture biologique : entre cohérences territoriales et logiques de marché
• Agriculture biologique et protection de la qualité de l’eau : Cohérence des politiques publiques et dynamiques d’agriculteurs
• L’Agriculture Biologique peut-elle se développer sans abandonner son principe d’écologie ? Le cas de la gestion des éléments minéraux fertilisants
• Quelle régulation pour les filières biologiques ?
• Agriculture biologique et développement local
• Groupes d’éleveurs en santé animale et partage des savoirs entre éleveurs biologiques et conventionnels
• Apprendre le métier d’agriculteur bio : quelles transmissions pour quelles acquisitions ?
• Contributions de l’agriculture biologique à la transition agroécologique
• Maintien des valeurs dans la croissance de la bio. Enseignements du projet HealthyGrowth.