Travaux universitaires - Décembre 2016

Publié le :

« Do coffee cooperatives benefit farmers ? An exploration of heterogeneous impact of coffee cooperative membership in Southwest Ethiopia

SHUMETA, Zekarias ; D’HAESE, Marijke - International Food and Agribusiness Management Review, vol.19, n°4, 2016 - Site de wageningenacademic.com

Abstract : « Smallholder farmers’ participation in agricultural cooperatives is often promoted as a promising strategy forovercoming market imperfections and to increase farmers’ productivity and income. In recognition of thispotential, in recent years, Ethiopia has shown renewed interest in promoting cooperatives. However, there is lack of empirical evidence of the impact that cooperatives have on farmers’ performance in Ethiopia. Using a matching technique, we evaluate the impact of coffee cooperatives on the performance of their memberhouseholds in terms of income and coffee production. We use data from coffee farmers in south-west Ethiopia. The overall results suggest that members of cooperatives are not faring much better than non-members. The treatment effects we measured were not statistically significant from zero. Yet, the aggregate figures mask differences between cooperatives and amongst individual cooperative members. Average treatment effects on members differ between cooperatives, in general older members, those who have benefitted from more education and those with larger coffee plantations seem to benefit more from membership. Our analysis sheds light on the heterogeneity in the impact that membership of a cooperative can have : this differs by cooperative and by members within cooperatives, a finding that has important policy implications. »

Mots clés : ETHIOPIE, CAFE, COOPERATIVE, PRODUCTEUR, IMPACT


Satisfaction au travail des employées dans une entreprise de vêtements ayant des pratiques étihiques : cas de Tonlé au Cambodge. Analyse exploratoire de la satisfaction au travail sur base de la théorie factorielle

NISHIMWE, Francine – Université de Liège, Institut des Sciences Humaines et Sociales, Master en Sciences de la population & du Développement, 2016, 101 p, - Site de matheo.ulg.ac.be

"L’ o b j e c t i f d e c e m é m o i r e e s t d e m e t t r e e n é v i d e n c e l a s a t i s f a c t i o n d e s t r a v a i l l e u r s d a n s une entreprise de vêtements ayant des pratiques éthiques. Notre question de recherche est formulée comme suit : en quoi les pratiques éthiques mises en place par Tonlé permettent de garantir la satisfaction des travailleurs ? Notre hypothèse de travail est : les pratiques éthiques mises en place par Tonlé instaurent les facteurs de motivations, sources de satisfaction pour les travailleurs. Notre recherche s’articulera concrètement autour de deux grandes parties. La première présentera le contexte historique, social et économique cambodgien, la théorie et la méthodologie mobilisées pour ce travail. Dans le premier chapitre, nous expliqueront les variables ayant motivé la délocalisation d’une partie de l’industrie textile vers le Cambodge. Dans le deuxième chapitre, nous définirons certaines notions utiles à ce travail. Ensuite, nous présenterons notre théorie de recherche : la théorie d’Herzberg. Dans le troisième chapitre, nous présenterons l’approche méthodologique, les difficultés rencontrées ainsi que les limites de la recherche. La deuxième partie est consacrée à la présentation de l’étude de cas et des données récoltées ainsi que leur analyse. Le premier chapitre présente notre étude de cas : l’entreprise Tonlé. Dans le deuxième chapitre nous présentons les résultats. Au cours du troisième chapitre, nous analyserons les implications de ces résultats et répondrons à l’hypothèse de départ en regard des éléments réunis dans les chapitres précédents. »

Mots clés : CAMBODGE, INDUSTRIE TEXTILE, EMPLOYE, FEMME, PRATIQUE ETHIQUE, IMPACT


Impacts de l’essor international du quinoa

DA CUNHA VELOSO, Antonio Marcelo – Haute Ecole de Gestion (Genève)
Site de doc.rero.ch, 2016, 67 pages

Résumé : « Le quinoa, ce superaliment ! Tant dans l’assiette que dans les champs, nombreuses sont ses vertus. Cette graine, cultivée de mode artisanal, est devenue une aubaine pour le combat contre la faim, ainsi que pour assurer la souveraineté alimentaire des pays. Ceci amènera, en 2013, la Food and Agriculture Organisation (FAO) à faire sa promotion, avec l’Année Internationale du Quinoa. Cependant, le secteur de cette denrée faisait déjà face à un essor international depuis les années 70, avec une croissance fulgurante de son prix en 2007. La croissance ! Voici un mot qui apporte toujours avec lui des changements. De latransformation de notre corps jusqu’à celle de l’économie, nous en avons déjà tous expérimenté les effets. C’est cette croissance qui a offert une nouvelle jeunesse, une nouvelle source d’espoir aux agriculteurs andins, démunis jusqu’alors. Cependant, ce marché prospère a enclenché également de effets externes, désignés économiquement comme « externalités » positives ou négatives. Ce travail, portant sur l’essor international du quinoa, propose ainsi de synthétiser et d’analyser les impacts et changements pour les parties prenantes les plus importantes de ce secteur, en parcourant des thèmes comme l’environnement, le système social, l’alimentation et l’organisation économique. Nous retirerons de cette analyse que ces impacts et conséquences ne sont pas aussi tranchés que peuvent prétendre les promoteurs ou les détracteurs du quinoa. Cette problématique est constituée de paradoxes, pour lesquels il est difficile de trouver une solution sans une entente commune des parties prenantes et une volonté internationale de rendre ce système, et le système agricole en général, viable à long terme, en cohérence avec les fondements de la nature. Cette vue générale de la problématique a pour but d’éclairer le lecteur, pour qu’il puisse mieux entamer son acte de consomm’acteur. »

Mots clés : BOLIVIE, PEROU, SUISSE, FILIERE QUINOA, CONSOMMATION RESPONSABLE


Estudio de Impacto de Políticas Agrícolas de la Unión Europea para Cacao con Certificación Fair Trade Provincia El Oro 2015

AGUAS, Lourdes - Revista de la Pontificia Universidad Catolica del Ecuador, n°103, septembre 2016, 30 p. - Site de revistapuce.edu.ec, 2016, 30 pages

Resumen : « La “nueva izquierda” latinoamericana explora discursivamente varia­iones a la economía de libre mercado. Dentro de este “proyecto posneoliberal”, se hace uso del término “economía po­pular y solidaria” (EPS) como parte de una estrategia de comercio internacional di­ferenciadora que abarca al concepto de “comercio justo”. Tanto la “EPS” como el “comercio justo” constan en el borra­dor del Acuerdo Comercial Multipartes UE-Ecuador. En este contexto, el artícu­lo presenta tres reflexiones en torno al tema : 1) Los conceptos relacionados con las economías alternativas no son uni­versales. De ahí que se pueda hablar de la existencia de polisemia al contrastar el sentido de la “economía popular y soli­daria” en Ecuador con el de la “economía social” en Europa a pesar de que ambos incluyen al “comercio justo” como parte constitutiva ; 2) Como resultado de esta ambigüedad conceptual, se crean dis­tintas narrativas que estarían presentes en torno al Acuerdo ; por tanto ; 3) Es ne­cesario delimitar fronteras conceptuales diferenciadoras al momento de estudiar el término “economía de libre mercado” y contrastarlo con el de “economía popu­lar y solidaria” en un momento histórico en el que la supervivencia de “proyectos políticos posneoliberales” está en juego en la región. »

Mots clés : EQUATEUR, UE, ACCORD COMMERCIAL, ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE