Cocoa farmers’ agricultural practices and livelihoods in Côte d’Ivoire

Publié le :

Dossier réalisé à la demande de l’Agence Française de Développement. La production de cacao en Côte d’Ivoire a plus que doublé au cours des quatre dernières décennies, passant de 565 000 tonnes en 1984 à environ 1,5 million de tonnes ces dernières années. Cette augmentation est principalement due à l’expansion des zones de cacao promue par le gouvernement depuis les années 1970. Aujourd’hui, les 700 000 cacaoculteurs font vivre environ 5 millions de personnes. L’amélioration de leur revenu passe par une augmentation des rendements. Le défi majeur est d’augmenter les rendements sans mettre en danger l’environnement. Malheureusement, l’absence de données sur l’accès au financement, les pratiques agricoles, les maladies des plants ne permet pas de mettre en pratique des programmes efficaces pour de meilleures performances. Cependant Barry Callebaut a mené en 2013-14 une enquête auprès de 700 producteurs qui constate ces différents problèmes : rendement faible, exploitations trop petites, insuffisance dans l’utilisation d’engrais, manque de connaissances techniques et de gestion. Malgré tout, les cacaoculteurs ne prévoient pas d’abandonner cette culture et sont désireux de recevoir des formations pour l’amélioration de la durabilité environnementale et économique du cacao.

BALINEAU, Gaëlle ; BERNATH, Safia, PAHUATINI, Vaihei - Site de l’AFD, 2017, 43 pages.

Accéder au document